BTS M.S option A Maintenance des Systèmes option A Systèmes de Production

Imprimer cette fiche

LA FORMATION

Durant les 2 années de formation, l’étudiant va acquérir des compétences en « Organisation de Maintenance» ainsi qu’une bonne connaissance des systèmes automatisés, des équipements électriques et mécaniques. Généraliste, le technicien supérieur de maintenance ne se contente pas de dépanner, il mettra sa « polycompétence » au service de l’analyse des défauts afin d’en déterminer les causes et de rechercher des solutions.

Les études en « BTS Maintenance des Systèmes » offrent une bonne expérience en entreprise au cours des différentes périodes de stage sous la responsabilité d’un tuteur « entreprise » et d’un tuteur « école » : une immersion dans une équipe d’intervention en fin de première année (4 semaines)  et la réalisation d’un projet d’amélioration ou d’intégration d’un bien en milieu professionnel au cours de la seconde année (6 semaines).

Le programme d’étude

MATIÈRES1ERE ANNÉE2EME ANNÉE
Total31H32H
Culture Générale et Expression2H2H
Langue Vivante : Anglais2H3H
Mathématiques3H3H
Sciences Physiques4H4H
Organisation de Maintenance3H2H
Etude pluri technique10H10H
Technique de Maintenance6H7H
Accompagnement Personnalisé1H1H
MATIÈRES (EXAMEN)COEFFORMEDURÉE
Culture Générale et Expression3écrite4H
Langue vivante étrangère2CCFCCF
Mathématiques et Sciences Physiques4
Mathématiques2CCF2H
Sciences Physiques2CCF2H
Analyse technique d’un bien6
Analyse fonctionnelle et structurelle2écrite2H
Analyse des solutions technologiques4écrite4H
Activités de maintenance6
Maintenance Corrective d’un bien3CCF6H
Organisation de la maintenance3CCF2H
Epreuve professionnelle de synthèse6
Rapport d’activités en entreprise2Orale25MIN
Etude et réalisation de maintenance en entreprise4Orale30MIN

Les compétences requises

Pour tirer le meilleur profit de la formation, le candidat doit :

  • être curieux, toujours en quête des dernières technologies ;
  • avoir une certaine capacité d’observation ;
  • être dynamique et avoir de l’initiative (être plus acteur que spectateur) ;
  • avoir le sens de l’organisation du travail ;
  • apprécier le travail en équipe.

Les débouchés

Des emplois dans tous les secteurs de l’industrie ainsi que dans les activités de services associés (emplois non touchés par les délocalisations). Le métier a changé et s’est considérablement diversifié ; la maintenance ne se limite plus à l’industrie traditionnelle, on peut également citer :

  • la maintenance des matériels de manutention industrielle ;
  • la maintenance de l’immobilier ;
  • la maintenance d’infrastructures particulières tels que les équipements techniques des hôpitaux et des aéroports, le chauffage, le froid et la climatisation, les stations d’épuration, les stations météorologiques…

Ces techniciens peuvent effectuer :

  • la maintenance corrective (respect des procédures de sécurité, dépannage, réparation, diagnostic) ;
  • la maintenance préventive (planification et mise en oeuvre des travaux, analyse du bilan des interventions, amélioration de leur efficacité) ;
  • l’amélioration des moyens (en matière de sécurité, disponibilité, coût, de performance des équipements) ;
  • l’intégration de nouveaux biens dans les dispositifs de production ou de service ;
  • l’animation et l’encadrement des équipes d’intervention.

La poursuite d’études

En Licence Professionnelle

(Sureté des Processus, Maintenance des Systèmes Automatisés, Maintenance des Systèmes Pluritechniques, Gestion de la Production Industrielle, Maintenance Industrielle en Génie Électrique, Maintenance des Transports Guidés, Commercialisation des Biens et Services Interentreprises, etc. …)

En École d’ingénieurs

Pour les meilleurs étudiants de la promotion (HEI, ICAM apprentissage, IPHC, ENSIAME, …)

Contact : Laurent DECROIX, Responsable Pédagogique Campus 
laurent.decroix@ozanam.eu

LA FORMATION

Durant les 2 années de formation, l’étudiant va acquérir des compétences en « Organisation de Maintenance» ainsi qu’une bonne connaissance des systèmes automatisés, des équipements électriques et mécaniques. Généraliste, le technicien supérieur de maintenance ne se contente pas de dépanner, il mettra sa « polycompétence » au service de l’analyse des défauts afin d’en déterminer les causes et de rechercher des solutions.

Les études en « BTS Maintenance des Systèmes » offrent une bonne expérience en entreprise au cours des différentes périodes de stage sous la responsabilité d’un tuteur « entreprise » et d’un tuteur « école » : une immersion dans une équipe d’intervention en fin de première année (4 semaines)  et la réalisation d’un projet d’amélioration ou d’intégration d’un bien en milieu professionnel au cours de la seconde année (6 semaines).

Le programme d’étude

MATIÈRES1ERE ANNÉE2EME ANNÉE
Total31H32H
Culture Générale et Expression2H2H
Langue Vivante : Anglais2H3H
Mathématiques3H3H
Sciences Physiques4H4H
Organisation de Maintenance3H2H
Etude pluri technique10H10H
Technique de Maintenance6H7H
Accompagnement Personnalisé1H1H
MATIÈRES (EXAMEN)COEFFORMEDURÉE
Culture Générale et Expression3écrite4H
Langue vivante étrangère2CCFCCF
Mathématiques et Sciences Physiques4
Mathématiques2CCF2H
Sciences Physiques2CCF2H
Analyse technique d’un bien6
Analyse fonctionnelle et structurelle2écrite2H
Analyse des solutions technologiques4écrite4H
Activités de maintenance6
Maintenance Corrective d’un bien3CCF6H
Organisation de la maintenance3CCF2H
Epreuve professionnelle de synthèse6
Rapport d’activités en entreprise2Orale25MIN
Etude et réalisation de maintenance en entreprise4Orale30MIN

Les compétences requises

Pour tirer le meilleur profit de la formation, le candidat doit :

  • être curieux, toujours en quête des dernières technologies ;
  • avoir une certaine capacité d’observation ;
  • être dynamique et avoir de l’initiative (être plus acteur que spectateur) ;
  • avoir le sens de l’organisation du travail ;
  • apprécier le travail en équipe.

Les débouchés

Des emplois dans tous les secteurs de l’industrie ainsi que dans les activités de services associés (emplois non touchés par les délocalisations). Le métier a changé et s’est considérablement diversifié ; la maintenance ne se limite plus à l’industrie traditionnelle, on peut également citer :

  • la maintenance des matériels de manutention industrielle ;
  • la maintenance de l’immobilier ;
  • la maintenance d’infrastructures particulières tels que les équipements techniques des hôpitaux et des aéroports, le chauffage, le froid et la climatisation, les stations d’épuration, les stations météorologiques…

Ces techniciens peuvent effectuer :

  • la maintenance corrective (respect des procédures de sécurité, dépannage, réparation, diagnostic) ;
  • la maintenance préventive (planification et mise en oeuvre des travaux, analyse du bilan des interventions, amélioration de leur efficacité) ;
  • l’amélioration des moyens (en matière de sécurité, disponibilité, coût, de performance des équipements) ;
  • l’intégration de nouveaux biens dans les dispositifs de production ou de service ;
  • l’animation et l’encadrement des équipes d’intervention.

La poursuite d’études

En Licence Professionnelle

(Sureté des Processus, Maintenance des Systèmes Automatisés, Maintenance des Systèmes Pluritechniques, Gestion de la Production Industrielle, Maintenance Industrielle en Génie Électrique, Maintenance des Transports Guidés, Commercialisation des Biens et Services Interentreprises, etc. …)

En École d’ingénieurs

Pour les meilleurs étudiants de la promotion (HEI, ICAM apprentissage, IPHC, ENSIAME, …)

Contact : Laurent DECROIX, Responsable Pédagogique Campus 
laurent.decroix@ozanam.eu

Cette formation vous interesse ?

Contactez-nous