La vie scolaire

 

Quand on arrive à l’école, on est contents. Les cours sont très bien expliqués et on aime participer. La cantine et les plats sont équilibrés, les profs sont au top niveau et les récréations sont courtes mais superbes quand même. L’étude est très calme , on peut se concentrer sur nos devoirs.
 JONATHAN, THEO, CLEMENT 3ème Prépa Pro

 

chouya-sania     Sania Terminale Bac Pro Etude et Réalisation d’Agencements

Malgré le nombre faible de filles au lycée, j’ai su m’intégrer car nous sommes soudés. Je dirais qu’à l’ EPIL, il y a une ambiance familiale qui donne envie de travailler et de partager de bons moments. La menuiserie et le bâtiment ne sont vraiment pas un obstacle pour le public féminin.

 

Une très bonne ambiance générale au sein de l’établissement, on peut compter sur les professeurs et les surveillants. En atelier les professeurs sont à l’écoute et prennent en considération nos idées et suggestions.

OSCAR 1ère Bac Pro Maintenance des Equipements Indusriels   marecki-oscar

 

 

Des études différentes

L’équipe de vie scolaire permet l’encadrement de chaque élève afin qu’il vive le mieux possible sa scolarité.

  • Une étude dirigée accueille les élèves ayant suffisamment d’autonomie pour travailler seul.
  • Une étude accompagnée accueille les élèves qui rencontrent des difficultés scolaires ou de motivation. Un personnel sensibilisé à ces difficultés accompagne chacun d’entre eux vers une autonomie et une prise de confiance en soi.

Le CDI vient compléter ces propositions pour les élèves désirant travailler en groupe ou effectuer des recherches.

C.D.I.

Dans le cadre de l’accès à la culture pour tous nos élèves, nous organisons des sorties ou activités pédagogiques. L’année 2014-2015 nous avons mis en place les projets suivants :

  • Lycéens au cinéma (pour les Terminales) avec Ingrid DAVY et Danièle ZOUBIR,
  • Devoir de mémoire : Voyage à Auschwitz (1ères) avec Danièle ZOUBIR,
  • Défi lecture avec les 3 PP dans le cadre de l’AP avec Ingrid DAVY,
  • Sortie au MUBA, au LAM et à l’Hospice Comtesse pour les Journées européennes du patrimoine, …

Le CDI a proposé des expositions : Appel aux résistances, 1ère Guerre mondiale au travers des œuvres de TARDI de mars à mai 2015, ainsi que celles conçues par les élèves de Madame BIGOTTE enseignante d’anglais et ses élèves. Nous mettons également en lumière des événements particuliers (11 novembre, etc.) au travers de la mise en valeur d’ouvrages du CDI.

Au quotidien, le CDI est un lieu d’accueil des classes avec leurs enseignants pour un travail sur document(s) ou une séance vidéo illustrant le programme ; sans oublier l’aide ponctuelle de recherche ou d’aide dans un travail lorsque les élèves butent sur un problème.

Des conférences et forums

L’équipe de la vie scolaire assure la mise en place de conférences pour les élèves sur la prévention des dépendances. Cette année nous avons organisé deux événements :

  • Intervention de Monsieur Laurent GAY

Ancien toxicomane, Laurent GAY a fait partager aux élèves sa descente aux enfers et sa résurrection ainsi que sa farouche envie de vivre. Cela a été également le moment de faire prendre conscience des dangers de la dépendance et de la difficulté de se sortir d’une telle situation. Les élèves ont été très surpris mais également très intéressés par son témoignage et sa franchise.

  • Forum santé

Les associations SPIRITEK, SMENO, SIDA INFO SERVICE ont proposé aux élèves qui le souhaitaient un espace de dialogue autour des dépendances et des maladies sexuellement transmissibles. Voici un témoignage d’élève :

« J’ai beaucoup apprécié le forum santé car, on a appris pleins de choses notamment sur les dangers de l’alcool et sur les maladies sexuelles. Les gens de l’association étaient super gentil et à l’aise avec les jeunes. On a fait un mini jeu qui consistaient à répondre à des questions en équipes, c’était sympa, ça nous à appris beaucoup de choses. Puis nous avons eu des préservatifs distribués gratuitement par l’association. Les gens de l’association étaient à notre écoute, on pouvait leur parler librement de nos problèmes dus aux stupéfiants ou nos problèmes sexuels sans être jugé. Au contraire, ils étaient à notre écoute et nous donnés des conseils pour essayer de s’en sortir. »

Jean-François élève de 1ère MEI