BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

SYSTEMES NUMERIQUES
Spécialité Electronique et Communications

 

LA FORMATION

La technologie électronique est présente dans la majorité des secteurs d’activités
en forte croissance : les transports, l’automobile, l’aéronautique, l’espace, les
télécommunications, les sciences et technologies de l’information et de la
communication, le multimédia, le commerce électronique, les biens de
consommation courante, sans oublier l’électronique médicale. Le technicien en
Systèmes Numériques participe à la réalisation ou à la maintenance d’une grande
variété de produits qui associent fréquemment l’électronique, l’informatique et
d’autres technologies. Les emplois en électronique requièrent une qualification
professionnelle importante. Ils sont variés, qu’il s’agisse de la conception, du
développement, de l’installation, de l’exploitation ou de la maintenance de
systèmes techniques. L’étudiant Technicien Supérieur en Electronique acquiert
de solides compétences dans les principaux domaines de l’électronique :
télécommunication ; électronique industrielle (capteurs, commandes de
moteurs,…) ; électronique « grand public » (radio, télévision, paraboles modem) ;
robotique ; informatique (langage C, Pic, VHDL) ; production électronique ;
électronique médicale
Bac souhaité (STI2D, Scientifique, STL ou Bac Professionnel,)

 

Le programme d’étude

Disciplines

Total

1ere année

Total

2eme année

 (cours+
TD+TP)
Horaire hebdo (cours+
TD+TP)
Horaire hebdo

Culture Générale et Expression

2+1+0

3

2+1+0 3

Langue Vivante : Anglais

2+1+0

3

2+1+0 3

Mathématiques

0+2+0

2

0+2+0 2

Sciences Physiques et Chimiques Appliquées

3+0+3

6

3+1+3 7

Économie et gestion
d’entreprise

1+0+0

1

1+0+0 1

Électronique et
communication

4+0+11

15

4+0+10 14

Accompagnement Personnalisé

0+0+2

2

0+0+2 2

Total

32

32

 

Les enseignements de TD et de TP s’effectuent en demi-classe.
Les enseignements de physique appliquée et d’électronique, qui
correspondent à plus de 2/3 du volume horaire de formation,
sont fortement imbriqués : les étudiants travaillent 
dans ces deux

disciplines, selon une démarche de projet, sur les mêmes systèmes
électroniques, directement issus du secteur industriel. Ils ont pour
objectif préalable, l’étude, la compréhension, le test d’un système
électronique réel, puis la conception et l’expérimentation de nouvelles
solutions technologiques plus novatrices répondant à une modification
du cahier des charges, ainsi que la rédaction d’une procédure de
maintenance. L’anglais constitue la langue de référence dans le domaine
de la littérature technique utilisée en électronique. L’enseignement de
l’anglais privilégie donc cette approche technique, tant au niveau de l’oral
que de l’écrit. L’enseignement du français permet à l’étudiant d’acquérir
les techniques de rédaction de notices techniques, rapports et synthèses
qu’il aura à effectuer au cours de l’exercice de ses fonctions en entreprise,
ainsi que de structurer son discours, lorsqu’il devra présenter oralement
un dossier ou bien échanger des informations au sein d’un service.
Enfin, l’enseignement d’économie et de gestion des entreprises permet
au futur salarié de connaître les 
mécanismes économiques et sociaux
de l’entreprise dans laquelle il évolue.

Les compétences requises

L’étudiant de B.T.S. Systèmes Numériques spécialité électronique et
Communications doit posséder d’évidentes qualités d’abstraction, l’étude et la
conception de structures électroniques nécessitant un niveau élevé de
connaissances en mathématiques et en physique appliquée. Afin de s’adapter au
mieux à l’évolution technologique permanente de son secteur d’activités, il doit
faire preuve de curiosité pour les technologies de pointe et leur environnement.
Enfin, il doit au cours de nombreuses séquences pédagogiques de travaux
pratiques, privilégier un travail d’équipe, ou la mise en commun des résultats
d’expérimentation de chacun est nécessaire à la compréhension globale des
systèmes étudiés.
Les compétences acquises par les étudiants tout le long de leur formation
sont :
Une méthode de travail, une autonomie dans l’adaptation aux nouvelles
technologies, une bonne culture technologique et industrielle, un bon niveau en
mathématiques et en physique afin d’appréhender les nouvelles technologies de
plus en plus complexes, un niveau correct en anglais technique (documentation
technique), un niveau correct en français afin de rédiger supports et projets.
Mais également la capacité à :
Analyser un système existant, tester et valider un équipement et un produit,
maintenir et installer un équipement ou un produit, appliquer de nouvelles
solutions technologiques à partir d’un système existant et par rapport à un
nouveau cahier des charges, échanger des connaissances.

 

Les débouchés

Les secteurs de l’électronique dans lesquels le technicien supérieur peut exercer
ses activités sont :
Télécommunications, téléphonie et réseaux téléphoniques, Informatique,
télématique et bureautique, Multimédia, son et image, radio et télédiffusion,
Électronique médicale, Électronique embarquée, Mesures, instrumentation et
micro-systèmes, Automatique et robotique, Production électronique.
Du fait de l’évolution rapide des technologies, il est nécessaire que le technicien
en systèmes Numériques s’engage dans une démarche de formation continue et
de veille technologique.

 

La poursuite d’études

Le BTS Systèmes Numériques donne une qualification recherchée par les
entreprises. Les étudiants peuvent poursuivre leurs études après le BTS, (le
programme de physique en BTS Systèmes Numériques est un atout déterminant
de réussite du BTS prépa puis à la poursuite d’études) soit en écoles d’ingénieurs
(ISEN partenaire privilégié), soit à l’université (licence, puis master, etc..…)

 

Contact
Thierry CARETTE, Directeur du Campus
thierry.carette@ozanam.eu