C’est pratiquement devenu une tradition au sein de l’EPIL : la mise en place d’une mini-entreprise, un outil pédagogique encadré par Entreprendre pour apprendre Hauts-de-France. Cette année, 13 lycéens de seconde menuiserie, plomberie, système numérique, électrotechnique, maintenance et architecture d’intérieur, encadrés par leurs professeurs Olivier Delsalle et Florence Haguet, se sont lancés dans la création d’une mini-entreprise.

Plus qu’une mini-entreprise, les lycéens ont décidé de venir en aide à la population du Sénégal en finançant la construction d’un ou plusieurs puits. «  Nous voulions un projet qui a du sens. Au Sénégal, les enfants ne peuvent pas aller à l’école car ils doivent aller chercher de l’eau à des kilomètres de chez eux. Construire un puits dans les villages change leur vie  », explique Baptiste, le directeur de la mini-entreprise baptisée l’O&LA.

Objectif : 500 €

Pour faire un don, rendez-vous sur la cagnotte leetchi :https ://www.leetchi.com/c/association-de-delsalle

Les jeunes se sont ainsi rapprochés de l’association Un puits pour la vie et de son fondateur Michel Gagniac. Et si les élèves ne peuvent pas construire eux-mêmes les puits, ils espèrent récolter au moins 500 € pour en financer un premier. «  Comme le colibri qui fait des allers-retours pour éteindre seul un incendie dans une forêt, nous souhaitons que chacun puisse faire sa part en faisant un don  », explique Khôme. Des dons auxquels viendra s’ajouter la vente de décapsuleurs construits par les élèves et de mousseurs. Parce que chaque goutte compte.